Les nouvelles de la recherche

Marie-France Bastien devient coordonnatrice du Centre de recherche

3 février 2012

Dès le 5 mars 2012, Marie-France Bastien entrera progressivement en fonction dans le poste de coordonnatrice du Centre de recherche du CJM‑IU. Elle remplacera ainsi Louise Blouin, qui nous quittera pour une retraite bien méritée le 20 avril 2012 après plus de 15 ans au service de l’Institut de recherche pour le développement social des jeunes (IRDS), devenu depuis peu le Centre de recherche du CJM-IU.

Mme Bastien est dotée d’une expérience remarquable et diversifiée dans le domaine de la recherche psychosociale auprès des populations vulnérables. Pendant plus de sept ans, entre 2004 et 2010, elle a œuvré dans le domaine des dépendances, d’abord comme coordonnatrice de l’équipe Recherche et intervention sur les substances psychoactives Québec (RISQ), pour ensuite coordonner l’infrastructure du Centre Dollard-Cormier-Institut universitaire. De 1995 à 2005, celle qui détient un doctorat en psychologie communautaire de l’UQAM s’est aussi intéressée aux problématiques de négligence, de risque de placement et de victimisation des enfants en coordonnant divers projets de recherche au Groupe de recherche et d’action sur la victimisation des enfants (GRAVE), un partenaire de premier plan du Centre de recherche du CJM‑IU. Au cours de la dernière année, Mme Bastien a travaillé au sein de l’Institut d’excellence en santé et services sociaux (INESSS), un organisme qui se consacre à la promotion de l’excellence clinique et de l’utilisation des ressources en santé et services sociaux.

En tant que coordonnatrice du Centre de recherche du CJM‑IU, Mme Bastien aura l’occasion de mettre à contribution son intérêt marqué pour l’acquisition de nouvelles connaissances et la liaison avec les préoccupations des milieux cliniques. Reconnue pour sa capacité à établir des partenariats significatifs, elle saura aussi contribuer de façon appréciable à l’amélioration des connaissances et de leurs applications auprès des jeunes en difficulté et de leur famille.

C’est donc avec enthousiasme que l’équipe du Centre de recherche accueille ce nouveau membre et lui souhaite un grand succès dans ses nouvelles fonctions.