Accueil Plan du site Courrier Portail Québec Personnalisation






 

Portraits d'enfants


Pour protéger la confidentialité, certaines situations sont fictives ou bien les noms ont été changés.



MATHIEU

Mathieu est un petit garçon de 2 1/2 ans. Au début de sa vie, il a vécu une année avec ses parents naturels. Durant cette période, il a connu de la négligence au niveau de l’alimentation, de l’hygiène et des soins affectifs. Par la suite, il a été confié à une famille d’accueil le temps que ses parents retrouvent leur équilibre et reprennent leurs responsabilités parentales à son égard. Malheureusement, ses parents l’ont graduellement délaissé. Une orientation Banque-mixte a été retenue.


Mathieu est un bel enfant qui va facilement à tout le monde. Il devient plus agité et excité lorsqu’une situation le perturbe. Son langage n’est pas bien développé. Il ne s’intéresse pas longtemps à la même activité, préfère les jeux d’action dans lesquels il peut courir, sauter, grimper, etc.


Mathieu n’a pas de problème de santé particulier. Il entre plus facilement en contact avec les hommes qu’avec les femmes. Il aime recevoir de l’affection, lorsque c’est lui qui décide du moment. A 18 mois, Mathieu a été confié à des parents de la Banque-mixte qui ont su l’accueillir en respectant son rythme. Des liens d’attachement se tissent depuis maintenant une année. Une démarche pour le rendre légalement adoptable est en cours actuellement.


SÉBASTIEN

Sébastien est un petit garçon pour lequel un signalement à la Direction de la protection de la jeunesse a été retenu dès sa naissance. L’enfant présentait des traces de cocaïne dans son urine. Les parents biologiques sont aux prises avec des problèmes de toxicomanie et d’alcoolisme importants qui limitent l’actualisation de leurs capacités parentales. Il s’agit d’un troisième enfant pour la mère.


Malgré toute l’aide et le soutien apportés depuis le signalement de son premier enfant, elle n’a pas la garde physique de ses deux premiers enfants. Après sa naissance, Sébastien a été pris en charge temporairement par une famille d’accueil et à 6 mois il a été confié à un couple de la Banque-mixte. Les parents biologiques ont visité Sébastien cinq fois dans la famille d’accueil de transition et une fois dans la ressource Banque-mixte. Un an après son placement en Banque-mixte, Sébastien a été déclaré judiciairement adoptable. L’adoption se finalise actuellement. Sébastien évolue positivement.


FRATRIE - Maryse et Pierre-Luc

Maryse et Pierre-Luc, frère et sœur, sont âgés de 4 1/2 et 3 ans. Les deux enfants ont vécu environ un an avec leurs parents biologiques. À l’initiative du père et de la mère, les deux enfants ont été confiés à des membres du milieu familial élargi dans des contextes de crise, soit chez les grands-parents maternels et chez une sœur du père. Compte tenu de l’ambivalence et de l’imprévisibilité des parents, les membres de la famille disent avoir trouvé extrêmement difficile leur expérience et souhaitent pour l’avenir ne pas recevoir les enfants chez eux.


Malheureusement, la situation du couple étant toujours difficile, un placement en urgence dans une famille d’accueil de dépannage a aussi été nécessaire pour assurer la sécurité des enfants. Les parents ont des limites intellectuelles importantes. Malgré un grand désir de vouloir s’occuper de leurs enfants et malgré toute l’aide reçue jusqu’à ce jour, les parents n’ont pas réussi à intégrer des compétences parentales suffisantes pour assumer leurs responsabilités familiales. Par ailleurs des tensions importantes règnent au sein du couple et donnent lieu à des affrontements violents dont les enfants sont témoins à répétition.


Devant l’impossibilité de maintenir les enfants au sein de leur famille et de leur réseau élargi, un projet de vie alternatif est envisagé pour ces enfants. Les enfants ont de grands besoins d’attention, d’affection et d’encadrement. Ils sont marqués par l’instabilité et les crises violentes qu’ils ont connue. Une rivalité assez forte est observée entre les enfants pour obtenir l’attention exclusive des adultes. Si nous ne trouvons pas de milieu familial possédant les capacités nécessaires pour composer avec les besoins de ces deux enfants, nous les confierons à deux familles différentes qui accepteront de s’engager à favoriser et à poursuivre le maintien des contacts entre eux.


<< retour